Gibson Flying V

Tout comme la Gibson Explorer, la Gibson Flying V a été dessiner par le président de Gibson Ted McCarty et fait partie de la gamme « Modernistic ».

Si les premiers prototypes sont apparus en 1957, c’est à partir de 1958 que démarre la production.
Malheureusement ce genre de formes particulières et futuristes sont trop en avance sur leur temps, et le faible succès de la guitare pousse Gibson a stopper la production en 1959.

A cette époque la Gibson Flying V est fabriquée en Korina, un bois proche de l’acajou africain aussi appelé Limba. L’utilisation de ce bois donne à la guitare un son particulier que l’on ne retrouvera plus. En effet ce bois étant devenu protégé, les Flying V de 1958 et de 1959 seront les seules fabriquées en korina.
Seul une centaine de guitares furent construites ces deux années.
Le korina n’étant plus utilisable combiné avec le peu de guitares existantes fait exploser les prix des premières Gibson Flying V. Celles ci font effectivement partie des guitares les plus chères existantes, s’arrachant entre 100 000 et 200 000 $ !

Ce n’est qu’en 1966 que la production de la Gibson Flying V reprend après un regain d’intérêt notamment provoqué par Lonnie Mack et le célèbre guitariste de blues Albert King.
La guitare ne sera plus fabriqué en Korina mais en mahogany (acajou).

Depuis de célèbres guitaristes on joués sur cette guitare comme Jimi Hendrix, Eric Clapton, Mick Mars de Mötley Crüe, Michael Schenker de Scorpions, Eddie Van Halen, Zakk Wylde…

Devant le succès de la guitare, la forme en V sera reprise de façon plus ou moins agressive par d’autres fabriquants de guitare et notamment Jackson, ESP, Ibanez, B.C. Rich.