Gibson Les Paul Supreme

Présentée pour la première fois au salon NAMM en 2003, la Gibson Les Paul Supreme représente le haut de la marque.
Et même si elle ne fait pas partie des modèles du Custom Shop, elle n’a rien à leur envier. Il suffit de regarder l’esthétique, les finitions, les bois utilisés et son fabuleux binding pour le comprendre.
Mais le plus important étant le son, avant même de la brancher on comprend que nous avons à faire à du lourd tellement la guitare sonne à vide.

 
Le corps :

Le corps de la Gibson Les Paul Supreme est en acajou chambré (dit « chambered »). Cela signifie qu’il est composé de chambres tonales creusées dans le corps. Cela permet d’équilibrer et d’alléger la guitare tout en améliorant l’acoustique, la résonance et le sustain.

Là où elle se distingue des autres Les Paul est que le corps en acajou est entouré de 2 tables en érable flammées de grade AAAA. Une à l’avant, et une à l’arrière.
Et c’est cette table à l’arrière qui fait la particularité de cette guitare, d’autant plus qu’elle est dépourvue de trappes d’accès à l’électronique, laissant la beauté de l’érable flammé s’exprimer sur toute la surface arrière.
La suppression  des plaques et trappes à l’arrière de la guitare était le gros challenge lors de la conception de la guitare. Et le challenge est relevé. La solution étant trouvé en permettant l’accès par la prise jack. Celle ci est agrandie et permet donc l’accès à l’électronique.
Pour accéder au sélecteur de micro il faudra démonter le micro manche.

Concernant l’accastillage nous avons le traditionnel chevalet Tune-o-matic avec son cordier Stop Bar, et des mécaniques Grovers Keystone, le tout en finition Gold.

 
Le manche :

Le manche de la Gibson Les Paul Supreme est un manche collé, de type Rounded avec une touche Richlite.
Le Richlite est un matériau composite très proche de l’ébène tant sur le plan esthétique que sonore. Il est d’ailleurs difficile de le différencier de l’ébène aux premiers abords, si bien que beaucoup font l’erreur de confondre les deux.
La touche en Richlite n’est présente que depuis peu, les anciens modèles de Supreme disposant d’une touche ébène.
Nous retrouvons également des repères Extended Super 400 Split Blocks comme sur la série super 400 ainsi qu’un logo spécial Supreme sur la tête.

 
Électronique :

Les micros utilisés sur la guitare sont un 490R en position manche et un 498T en position chevalet, commandés par 2 potards de tonalité, 2 potards de volume et le sélecteur micro 3 positions. Ce sont les deux humbucker que l’on retrouve également sur la Gibson Les Paul Custom.
Issue de la série Modern Classic, cette paire de micro est inspirée des micros PAF de l’époque en plus moderne bien sur et avec un niveau de sortie plus élevé.
Le son est donc très typé LP, bien chaud et rond en clair et puissant et tranchant en disto. Le tout restant très précis avec des basses profondes et un excellent sustain.
La Supreme est donc capable de s’exprimer dans bien des domaines, que ce soit jazz, blues, rock, hard rock, jeu au doigts ou au médiator…

 

Caractéristiques

Corps :
Corps Acajou massif Chambered
Table érable flammée AAAA
Dos érable flammée AAAA
Binding 7-ply sur la table, 3-ply pour le dos, 5-ply pour la tête, 1-ply pour la touche
Chevalet Tune-o-matic avec cordier Stopbar
Mécaniques Grovers Keystone Gold
Accastillage Gold

Manche :
Manche Acajou
Touche Richlite
Type Rounded
22 frettes
Repères Extended Super 400 Split Blocks
Manche collé Mortise & Tenon

Électronique :
2 micros humbuckers 490R (manche) et 498T (chevalet)
Contrôles: 2 volumes, 2 tonalités
Sélecteur de micros 3 positions

 
Finitions :

Heritage Cherry Sunburst

Heritage Cherry Sunburst

Desert Burst

Desert Burst